C I N E M A

Un petit clin d’œil au monde qui nous fait rêver

devant les grands ou les petits écrans….

le Cinéma.

Le plateau de tournage du western de FOULEGO… attention, silence, ça tourne

annonce: Western FOULEGO 1ère…… clap de début

Commençons par le début le clap cet instrument qui commence tous les tournages. Autrefois il fallait inscrire avec une craie le titre du film le numéro de la scène, aujourd’hui le clap est à leds

avec un time code de repérage qui servira pour le montage final du film.

Pendant ce petit reportage nous allons vous présenter quelques uns des dizaines et dizaines de métiers du cinéma, si vous avez un doute sur le nombre il suffit de regarder les génériques des films la prochaine fois que vous serez dans un cinéma.

Rendons ici hommage aux ROADIES, ces hommes et ces femmes qui chargent déchargent rangent tous les jours en France (et dans le monde entier) des tonnes et des tonnes de matériel, ces roadies sans qui il n’y aurait pas de film, pas de concert, pas de théâtre, pas de feux d’artifices, bref plus aucun spectacle.

Les camions de transport du matériel

Prenons dans l’ordre, pour un tournage il faut de l’électricité (comme dans tous spectacles) ci-dessous la maquette d’un camion dernière génération de groupe électrogène.

Plus qu’un simple générateur électrique ce camion est équipé de batteries qui en cas de coupure « EDF » prennent instantanément le relai via un système informatique et onduleurs, à la moindre chute de tension pour assurer la continuité de l’alimentation électrique du tournage sans aucune coupure.

Une régulation électrique à la pointe pour des matériels vidéo son lumière toujours plus performants et sensibles. A noter le très puissant générateur électrique qui équipe ce camion lui permettant d’être complètement autonome pendant plusieurs heures.

Petite pensée à la société LUMEX une référence dans le monde du cinéma (voir générique de film)

L’autre côté du camion.

Cette « usine » électrique est aussi parfaitement insonorisée, quand on ferme les portes…

Voici la régie du réalisateur avec ces écrans de contrôle et ses assistants.

Il dirige l’ensemble du tournage selon son script.

Une autre régie très importante, la régie lumière et ses techniciens.

Les éclairages (projecteurs) sont aujourd’hui plus puissants et nettement moins énergivores. Les leds de ces projecteurs permettent aussi de choisir la température (couleur) de chaque led via une console (DMX ou informatique) plus besoin de « gélate » ou feuille transparente de couleur que l’on devait changer très souvent sous la chaleur des anciens gros projecteurs halogènes ou HMI.

Exemple de projecteurs et leurs pieds.

Dans l’éclairage il y a aussi ces panneaux blancs ou couleur aluminium voir également noirs.

Ces panneaux sont des réflecteurs qui servent à renvoyer ou atténuer la lumière artificielle ou naturelle, vers la scène qui se tourne afin d’obtenir la lumière souhaitée sur les acteurs et l’ensemble de la scène.

Les réflecteurs sont souvent très grands notamment pour les tournages en extérieur, afin de renvoyer un maximum de lumière.

Parfois ils sont montés sur des élévateurs pour avoir plus de hauteur en fonction de la prise de vue.

C’est le cas sur la photo avec le panneau blanc et l’élévateur rouge au fond de l’image.

Parlons maintenant caméra, elles sont principalement numériques plus besoin de film proprement dit mais de disque dur de grosse capacité pour une qualité d’image importante.

Ci-dessus la photo d’une « LOUMA » du nom d’un constructeur de ces grues caméra.

Celle-ci est motorisée électriquement, sur rails (travelling), avec le « DOLLY » le petit chariot et son opérateur sous les ordres directes du réalisateur.

Il y a bien sur les cameramen au sol sur l’épaule, sur pied, « steady cam » avec un harnais.

La prise de son, encore un poste crucial pour avoir des dialogues de qualités sonores dans vos oreilles.

La régie son en enregistrement numérique par liaison sans fil HF UHF.

Le perchman avec son micro sur perche au plus près de la scène en liaison avec sa régie.

Différents micros sont à disposition en fonction de l’ambiance, vent, bruit du tournage etc…

J’oubliais dans les caméras l’inévitable drone dont vous voyez les prises de vues de plus en plus. Exemple de vue sur cette photo.

Encore un système caméra spécial sur grue et sur véhicule pour les scènes en mouvement ne pouvant pas se faire en travelling comme les courses poursuites en voiture. A l’intérieur du véhicule un technicien assure tous les mouvements du bras et de la caméra encore une fois en fonction des souhaits du « réal ».

Après une vue très rapide de la partie technique n’oublions pas le camion loges avec les coiffeurs, maquilleurs et autres effets spéciaux comme les masques, impactes de balles, sang etc etc…

Il y a aussi un retour son par enceintes pour la diffusion du son d’ambiance ou autres bruitages.

N’oublions pas les actrices et acteurs mais aussi les figurants, les cascadeurs.

STOP…!!!

Si toutefois vous avez l’opportunité de voir un tournage faite cette visite et découvrez ce monde du CINEMA ou la fiction, le rêve, l’action, …. la vie d’une équipe seront pour vous un moment inoubliable.

Merci aux intermittents du spectacle, réalisateurs, producteurs, cameramen, preneurs de son, roadies, techniciens, acteurs, cascadeurs, électriciens, menuisiers, décorateurs, scriptes, coiffeurs, maquilleurs, infographistes, peintres, groupmans, scénaristes, artificiers, monteurs, costumiers, opérateurs, machinistes, conseillers techniques, metteurs en scène, pointeurs, régisseurs, attachés de presse, accessoiristes, doublures, figurants, bruiteurs, cadreurs, pompiers (oui oui … aussi), cuisiniers (pour les repas), monteurs, musiciens, et bien-sur tous les assistants.

Cette liste est loin d’être exhaustive et se conjugue bien évidemment au féminin dans tous ces métiers.

Clap de fin

ALLEZ AU CINEMA !!!

 

 

 

Post Author: admin2979

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *