Le « B I G » de Foulego

Voici la dernière création de FOULEGO,

un super tanker ou pétrolier.

Le BIG mesure 4m de longueur, 1m de hauteur, 80cm de largeur pour plus de 60 Kg

Après 4 mois de recherches et d’études de plans

de photos la première maquette se monte.

Il a fallu concevoir ce moc en pensant qu’il faudrait le monter et démonter pour les expositions. (moins de 2h30 pour chaque étape)

Pas facile du tout vue la masse de pièces. Trois maquettes ont été nécessaires avant le montage final,

qui lui a duré plus de 3 mois.

Ci-dessus le BIG dans ses deux fligts case pour le transport.

Comme le montage d’un vrai tanker, le BIG se monte par sections.

En premier deux plaques 48 sur la table, puis quatre piliers en gris foncé, et 3 piliers au centre.

La structure plancher (à gauche sur la photo) vient alors se poser sur le dessus.

Le plancher est supporté par des poutres « technic » assemblées.

Ici on voit des piliers en parois transparentes, COVID 19 oblige, en attente de livraison de pièces.

Cette vue est prise de la partie arrière du BIG.

Une vue de l’intérieur total de la cuve, au démontage, après avoir enlevé le nez arrondi du BIG.

Sur cette photo vous voyez les plaques 48 grise (cuve 1, cuve 2 etc..) qui correspondent aux plaques noires et rouges avec FOULEGO corp sur le côté extérieur.

La machine à vapeur d’eau qui (contrairement aux machines à fumée classique qui laisse de l’huile) ne laisse sur les briques que de l’eau.

Les plaques 48, noires et rouges, tiennent entre elles par des tiles 2×4, et un système de U pour les maintenir aux planchers.

Quelques photos de la passerelle et des cabines.

Détails de la plate forme arrière, derrière la cabine, avec ses deux grues et ses bateaux de secours.

Petit détail technique, ses deux cuves réserves de gaz sont obligatoires sur les nouveaux tanker. Elles servent à récupérer le gaz (venant de l’évaporation des pétroles) des cuves pour un recyclage direct vers l’alimentation des moteurs et autre chauffage évitant ainsi les dégazages et la pollution.

Ici le terminal de chargement-déchargement et son quai, les grues de manutention pour la connexion des tuyaux, et un des deux caissons renfermant les pompes ultrapuissantes.

Les terminaux se trouvent à l’extérieur des ports pour des raisons de sécurité et des raisons pratiques vu le tirant d’eau des tankers et leurs grosseurs. Ils sont reliés par tuyaux sous marin aux réserves (citernes) des ports.

Le service incendie très important sur un pétrolier.

Des canons incendie sont répartis tout au long du tanker.

Vous apercevez en blanc, à l’arrière de la photo, la passerelle technique de survie qui permet de traverser la longueur du bateau sans obstacle.

Les canons incendie en rouge et les systèmes d’arrosage incendie (tuyaux rouge).

Toujours la partie sécurité avec un exercice d’évacuation héliporter.

Un des deux bateaux de survie en cas de naufrage.

Chaque bateau rescue (2 sur le BIG) est largable du tanker avec ses 25 passagers. Il est motorisé et autonome équipé de balise de détresse et de positionnement par GPS. Il possède aussi un kit survie, nourriture pharmacie.

Les bateaux rescue, après les exercices d’évacuations obligatoires, sont repositionnables grâce à un système de treuil monté sur un arceau muni de vérins.

Le système lors de sa construction, vue de l’arrière.

Il ne faut pas oublier les « Abeilles » remorqueurs sans qui aucun pétrolier ne pourrait se mettre à quai. Pour le BIG à l’échelle figurines il faudrait un minimum de 6 remorqueurs.

Question de budget… nous en avons que deux plus un bateau pompier.

Voila vous en savez un peu plus sur le BIG de FOULEGO.

Si toutefois vous avez des questions, des remarques ou autres laissez nous un mail ====> contact@foulego.com

Auteur de l’article : admin2979

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *